Les acteurs du betting, grands gagnants de cette Coupe du Monde !

La Coupe du Monde de la FIFA est une période clé pour les acteurs du marché des paris sportifs. Leur chiffre d’affaires croit fortement et ils recrutent des nouveaux joueurs. Retour sur quelques chiffres du Mondial de football.

Afin de recruter un maximum de joueurs, les acteurs du marché du betting a largement communiqué en TV. Au total pendant la phase de groupe du 14 au 28 juin 2018, 2 623 spots ont été diffusés (toutes marques confondues). FDJ est le plus gros annonceur en termes de nombre de spots (10% du total des spots TV autour de la Coupe du Monde). Winamax et PMU représentent chacun 4% des spots quand Betclic est à 3%.

L’ARJEL, qui compte 12 acteurs du betting agréés en France, a communiqué le chiffre de 363 millions d’euros générés par les paris en ligne sur les 48 matchs de la phase de groupe de la Coupe du Monde en Russie. Rien que pour les 3 matchs de l’équipe de France, ce sont 39 millions d’euros de mises qui ont été pariés toutes plateformes confondues. Le match Brésil-Suisse a été le plus plébiscité : 17 millions d’euros.

En ce qui concerne la finale France – Croatie, la FDJ a battu son record et communique le chiffre de 32 millions d’euros de mises qui est le montant le plus élevé jamais misé sur une rencontre sportive sur sa plateforme (points de vente et en ligne). En comparaison, la finale de l’UEFA Euro 2016 avait généré 18 millions d’euros de mises pour la FDJ. De son côté, Winamax enregistre 13 millions d’euros de mises pour le même match.

PMU est partenaire de l’équipe de France de football et a notamment activé ses points de vente en tant que « Bars des Bleus » comme vitrine de marque. Avant le début de la compétition, Samuel Loiseau, Directeur Marketing et Client du PMU expliquait : « Il nous parait important de faire profiter à tous de notre partenariat avec la FFF et l’Equipe de France en proposant des animations inédites, que seul le n°1 du pari pourra leur apporter. Nous ferons vivre nos points de vente partout en France, mais aussi les hippodromes, notre site et les réseaux sociaux afin que tout un chacun, peu importe sa passion, puisse vibrer avec les Bleus ! »

Au début de la compétition, Winamax a créé le Russian Roulette Bar pour créer une expérience collective et immersive dans l’esprit « on gagne ensemble, on perd ensemble ». Une roulette russe décide de l’orientation de la soirée : des choses positives (cadeaux, free-bets, etc) ou plutôt négative : extinction de l’écran qui diffuse le match pendant un temps donné. Winamax communique sur un gain de plus de 180 000 parieurs depuis le début de la Coupe du Monde. Tristan Guiglini, Directeur des Paris Sportifs de Winamax : « Cette Coupe du monde est l’un des moments les plus passionnants depuis l’ouverture du marché en 2010, avec de l’intensité, des surprises et un engouement totalement exceptionnel et inédit des Français pour celle-ci. »

La FDJ a aussi profité de cette période pour mettre en place son FanBoat, ouvert à tous et où tous les matchs étaient retransmis.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*