Unplugged, le Drive to Survive de la Formula E ?

La saison 7 de la Formule E (2020-2021) fut la première labelisée en tant que championnat du monde de la FIA. C’est aussi la première à faire l’objet d’une série documentaire. Pas de Netflix, mais une diffusion sur Youtube depuis le 22 novembre 2021 avec 15 épisodes d’une durée de 10 à 16 minutes chacun. 15 épisodes pour autant de manches, chaque épisode d’« Unplugged » alternant les focus sur un pilote ou une écurie avec le résumé d’une manche de cette saison 7.

La série démarre avec le pilote britannique Sam Bird, principal transfert de l’intersaison 6-7, l’anglais d’Envision Virgin Racing ayant rejoint Jaguar pour tenter de décrocher sa première couronne. Les interventions d’experts Formule E en fil rouge de Dario Franchitti, triple vainqueur d’Indy 500 et consultant de la Formula E, Matt Kew, journaliste reporter pour Autosport, Hazel Southwell, journaliste motorsport et Didier Laurent, journaliste pour Auto Press Club se succèdent tout au long d’Unplugged pour nous éclairer sur les performances mais aussi la personnalité des pilotes.

Aucun des temps forts de cette saison 7 n’est oublié. On retrouve bien le fantastique mano à mano Antonio Felix Da Costa / Mitch Evans dans les rues de Monaco, le dernier mot revenant au portugais de DS Techeetah, tout comme la finale berlinoise à suspens et à éliminations avec 15 (oui oui 15 !) prétendants au titre. Mention spéciale au double dépassement d’Edo Mortara sur Evans et Wehrlein dans la ligne droite des stands de Diriyah. On se serait en revanche bien passé de revoir le simulacre de course à Valencia (round 5) lorsque la quasi-totalité des pilotes se retrouvait au bord de la panne…

A défaut d’avoir un Günther Steiner ou Carlos Sainz Jr, Unplugged joue aussi la carte de l’humain qui se cache derrière les compétiteurs en essayant de faire émerger des personnages. La série vous emmène en Inde avec Lucas Di Grassi qui s’active pour sensibiliser au réchauffement climatique. Elle vous emmène également chez le champion de cette saison 7, Nyck de Vries, qui apprend à jouer au piano, dans l’armoire à trophées de Sam Bird ou en balade dans la campagne anglaise avec Oliver Rowland. La série documentaire donne la parole et met en lumière des membres de teams comme Cristina Manas, ingénieure performance de Mitch Evans chez Jaguar, Tommaso Volpe, directeur des sports automobiles mondiaux et des projets de performance de Nissan, Maria de Juana, responsable des relations publiques de Nissan ou encore Albert Lau, ingénieur course de Mercedes.

Ingrédient incontournable de toute série qui se respecte, la tension n’est pas en reste ! Comme lorsque Sam Bird de Jaguar va s’expliquer dans le stand Mahindra à Diriyah après son accrochage avec Alex Lynn, ou lors d’un debriefing particulièrement musclé chez Nissan E Dams à Rome après le refus d’Oliver Rowland de laisser passer son équiper Sebastien Buemi… oui parfois les nerfs des pilotes, soumis à une très forte tension, peuvent lâcher.

Conclusion : Unplugged ce n’est pas Drive To Survive, mais la Formule E ce n’est pas la Formule 1. Est-ce que cette série de 15 épisodes permettra à la FE de gagner de nouveaux fans ? Pas forcément. Mais les aficionados de la Formule E retrouveront un regard différent sur cette saison 7 déconcertante, où l’on ne sait pas vraiment si c’est positif pour le sport automobile que 15 pilotes se retrouvent en position de jouer le titre lors du dernier round. Alors si vous ne l’avez pas encore fait, direction la chaîne Youtube de la Formula E… en attendant la saison 8 dont le départ sera donné fin janvier 2022.

Photos : Formula E

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire