Formule E : McLaren pose une option pour sa participation dès 2022

Le mariage entre McLaren, symbole d’histoire et de prestige automobile, et la Formule E qui ne cesse d’innover pour l’avenir de la mobilité propre, c’est peut-être pour bientôt ! Avouons que voir le célèbre constructeur britannique aux 8 titres constructeurs en Formule 1 (1974, 1984, 1985, 1988, 1989, 1990, 1991, 1998) et présent aussi en IndyCar, débarquer sur la grille de départ de la Formule E serait particulièrement enthousiasmant pour les fans de sport auto. Pour l’heure, McLaren reste le fournisseur de batteries de la Formule E, jusqu’à la fin de la saison 8.

Ainsi, lundi 11 janvier 2021, McLaren Racing a signé une option pour obtenir une place en tant qu’équipe participant au championnat du monde de Formule E dès la saison 9 (2022/2023), date d’entrée en matière des monoplaces « Gen 3 » dont on attend beaucoup en termes d’innovations, d’efficacité énergétique et de performance.

Rappelons que la « Gen 2 », arrivée pour la saison 5, n’avait pas déçu en permettant à chaque pilote d’effectuer toute la durée de la course avec la même monoplace et donc sans le changement de voiture comme sur les premières saisons. Un pas en avant technologique qui attire donc un grand nom du sport automobile comme McLaren, voilà une bonne nouvelle pour le futur de la discipline après l’annonce des retraits à venir d’Audi et BMW. Après tout, la révolution électrique est en route, et la mobilité électrique sera une réponse évidente pour atteindre la neutralité carbone en 2050. En France, pendant que les ventes de voitures ont baissé de 25,5 % en 2020, les ventes de véhicules électriques ont progressé… de 160 %.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire