Alpine Elf Europa Cup : la renaissance du mythe version 2018

Un parfum de Fête nationale flottait sur le circuit de Dijon-Prenois le week-end dernier (14 et 15 juillet 2018) à l’occasion du troisième meeting de la saison de l’Alpine Elf Europa Cup. Les dix-sept pilotes engagés auront offert deux courses spectaculaires sur le circuit bourguignon. Oui, le fameux circuit du tout aussi fameux duel Arnoux-Villeneuve lors du Grand Prix de France de F1 1979. Focus sur cette compétition entièrement dédiée à l’Alpine A110 Cup qui assoit l’image sportive de la marque Alpine.

Le Castellet, le Nürburgring, Dijon-Prenois, Silverstone, Spa-Francorchamps, Barcelone. 6 circuits européens mythiques pour le retour d’une marque mythique. 2018 restera comme l’année du retour d’une formule monotype Alpine sur les circuits après trente ans d’absence. En effet, c’est à l’issue de la saison 1988 que l’Alpine Europa Cup avait tiré sa révérence sur le Circuit Paul Ricard. Trente ans plus tard, l’histoire recommençait au même endroit le 1er juin 2018, avec un peloton d’A110 Cup aux looks colorés, attirant la sympathie et la curiosité du public. Régis Fricotté, Directeur commercial d’Alpine souligne le fait que « Dans le pur esprit d’Alpine, l’A110 Cup reprend les gènes du modèle de série pour se montrer accessible, ludique et performante ». Développée par Signatech, en partenariat avec Renault Sport Racing, l’Alpine A110 Cup (4 cylindres 1.8L 16s, 270 chevaux, boite séquentielle à 6 rapports, 1050 kg) aura tout de suite prouvé sa fiabilité et sa rapidité lors de deux journées de tests à Nogaro avec 6000 km d’essais avant le début du championnat.

Fun et performante, l’Alpine A110 Cup ravit les 17 pilotes de l’Alpine Elf Europa Cup. Entre jeunes espoirs et gentlemen drivers, le plateau de pilotes demeure très relevé, à l’image de Nicolas Milan, titré à six reprises en formules de promotion au cours de sa carrière ou de Marc Guillot, titré cinq fois en Clio Cup. Agé de 17 ans, le benjamin du plateau Jean-Baptiste Mela n’est pas en reste avec sa belle cinquième place au classement de la F4 en 2017. La catégorie Gentleman constitue quant à elle une course dans la course. Outre Grégory Romano, Laurent Hurgon et Marc Sevestre, on retrouve Philippe Bourgois, Alessandro Sebasti Scalera, Thomas Padovani, Pierre Macchi et Franc Rouxel.

Une Alpine A110 Cup engagée hors championnat est confiée à des journalistes tout au long de la saison : il s’agissait par exemple de Romain Bernard (AUTOhebdo) et Mathieu Sentis (L’Argus) à Dijon-Prenois, ou encore d’Eric Hélary (M6 – Turbo) et Thierry Soave (magazine Car Life) lors du meeting du Castellet.

Coté partenaires, on retrouve Elf, partenaire historique d’Alpine qui revient en tant que partenaire Titre en renommant ainsi le championnat. Autre marque française à rejoindre l’Alpine Elf Europa Cup, Michelin devient le fournisseur officiel des pneumatiques de l’Alpine A110 Cup. Tissot (horlogerie), Bahco (outillage), Ixell (produits et services de carrosserie) et Sabelt (équipements de sécurité compétition) rejoignent également le championnat.

A mi-saison, c’est le rouennais Pierre Sancinéna qui est installé en tête du classement général de l’Alpine Elf Europa Cup grâce à ses 4 victoires en 6 courses. Il devance Nicolas Milan, Sylvain Noël, Jean-Baptiste Méla, Vincent Beltoise et Marc Guillot.

Pierre Sancinéna, leader du classement général de l'Alpine Elf Europa Cup
Pierre Sancinéna, leader du classement général de l’Alpine Elf Europa Cup

Crédits photos : Marc de Mattia / DPPI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*