« Le sport est un levier indéniable auprès des jeunes qui sont en grande difficulté scolaire ou sociale notamment » – Découvrez le programme « Les Oubliés du Sport » de la Fondation d’entreprise FDJ avec le Secours Populaire français

En plein Tour de France, la rédaction de Sportsmarketing.fr est allée s’intéresser à un projet de la Fondation d’entreprise FDJ et du Secours populaire français qui fait du Tour de France cet événement populaire unique : « Les Oubliés du Sport ». Rencontre et interview avec Dalila Helimi, responsable des grands partenariats de la Fondation FDJ.

       Avant toute chose, pouvez-vous nous rappeler les piliers et les initiatives de la Fondation d’entreprise FDJ ? et dans le sport ?

      La Fondation d’entreprise FDJ a été créée en 1993 et agit en faveur de l’égalité des chances. Elle soutient des actions qui utilisent le jeu comme levier d’intégration et d’innovation sociale, dans le domaine de l’éducation et de l’insertion auprès de public fragiles, en situation de handicap, de précarité ou d’isolement. Côté sport, nous soutenons des associations comme l’Académie Bernard Diomède, l’association Fête le Mur présidée par Yannick Noah et d’autres associations tel que Play International qui utilise le sport comme jeu éducatif auprès de jeunes vulnérables.

       Réussissez-vous à capitaliser sur les différents partenariats signés par la marque pour mettre en avant la Fondation et ses différents piliers ?

En tant que Fondation d’entreprise FDJ, nous sommes intégrés au groupe FDJ mais nous disposons de notre propre ligne de conduite puisque nous agissons exclusivement sur le champ du mécénat, dans l’intérêt général. Nous finançons des projets de mécénat qui ont des objectifs différents de la marque FDJ et du groupe lui-même. Nous apportons ce soutien au profit de l’association et de ses bénéficiaires et non pour un objectif de notoriété ou d’image.

       Comment s’est fait le choix du partenaire de ce projet, le Secours Populaire ? De la même manière, pourquoi le choix du Tour de France ?

Nous soutenons le Secours Populaire français et le projet « Les Oubliés du Sport » depuis 2008, mais nous sommes engagés aux côtés du Secours Populaire français depuis 2004 dans le cadre de ses actions autour du sport, de la solidarité, du handicap et du public vulnérable.

Le choix du Tour de France est issu d’un travail collaboratif avec le Secours Populaire français. Nous avons co-construit ensemble le « Les Oubliés du Sport ». Le projet vise des enfants qui ne partent pas en vacances et a donc pour objectif de leur faire vivre une expérience hors du commun en découvrant le Tour de France. Au cours de chacune de ces journées (10 étapes en moyenne), une centaine de jeunes découvrent la pratique du BMX, participent à des animations ludiques, assistent au passage des coureurs cyclistes, etc. etc. Les déplacements, le repas et le goûter sont également offerts. Nous avons vraiment essayé de faire en sorte de faire sortir ces jeunes en leur proposant une activité exceptionnelle proche de chez eux. Bien sûr, A.S.O., organisateur du Tour de France, est également partenaire du projet et partie prenante en collaboration directe avec le Secours Populaire français. L’idée est partie de là : à la fois découvrir un sport (le cyclisme), la pratique du BMX, mais aussi découvrir l’histoire du Tour de France et cela à travers des ateliers éducatifs. Nous tenons beaucoup à ce côté éducatif très présent.

       Quel bilan tirez-vous après plus de 10 ans de vie de cette opération ?

Plus de 13 000 enfants ont pu vivre l’expérience en 11 ans. Nous avons reçu beaucoup de retours positifs autour de ce programme. Le Secours Populaire nous a confirmé l’inscription de jeunes à des clubs de cyclisme après cette opération, une inscription qui est par ailleurs co-financée par le Secours Populaire et d’autres partenaires de l’association.

       Quelles sont les perspectives futures pour la Fondation d’entreprise FDJ et le sport ?

Le sport est un levier indéniable auprès des jeunes qui sont en grande difficulté scolaire ou sociale notamment. L’approche sportive apporte de vrais résultats. Pour nous, les perspectives côté sport sont importantes. Dans le futur, nous continuerons bien probablement à soutenir des projets autour du sport toujours dans les domaines de l’éducation et de l’insertion professionnelle.

 

Note : Au moment où cet interview a été réalisé, il reste 3 étapes du programme Les Oubliés du Sport (la prochaine étape des oubliés du sport se déroulera le samedi 12 septembre à Lyon) avec une finalité le 20 septembre à Paris, sur les Champs-Elysées où des collaborateurs FDJ seront présents en tant que bénévoles, apportant leur aide aux bénévoles du Secours Populaire et seront aux côtés d’une centaine de jeunes bénéficiaires.

A noter qu’en parallèle du programme « Les Oubliés du Sport », la Fondation d’entreprise FDJ soutient l’association Média Pitchounes qui permet d’initier les jeunes au métier de journaliste durant le Tour de France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire