adidas dévoile l’alphaedge 4D

adidas SS18 alphaedge 4D

adidas dévoile aujourd’hui l’ALPHAEDGE 4D, une chaussure qui présente une semelle intermédiaire haute-performance imprimée en 3D, grâce à la technologie Digital Light Synthesis. Sa conception à composant unique, basée sur des années de données collectées auprès des athlètes, est précisément adaptée pour un retour d’énergie contrôlé, offrant un amorti et une stabilité durables quelle que soit l’activité.

La technologie Digital Light Synthesis est un procédé révolutionnaire créé par Carbon, une entreprise spécialisée dans la technologie de pointe. Elle permet de créer des matériaux résistants et de haute-performance, grâce à l’utilisation de la lumière et de l’oxygène.  Alphaedge 4D est le deuxième produit d’adidas qui utilise cette technologie, après la Futurecraft 4D présentée l’année dernière. La marque démontre ainsi une nouvelle fois son rôle de pionnier dans la conception et la fabrication de produits à partir des données récupérées auprès des athlètes, et poursuit son ambition de créer une chaussure de running haute-performance « sur-mesure ».

À la différence des technologies de fabrication traditionnelles, la Digital Light Synthesis permet à adidas de répondre précisément aux besoins de chaque athlète en termes de mouvements, d’amorti, de stabilité et de confort en utilisant un seul élément. En effet, la résine programmable de Carbon est un matériau unique aux performances inégalées en termes de résistance et d’adaptabilité.

Grâce à ce procédé, l’Alphaedge 4D présente 3 bénéfices forts :

  1. Un mouvement optimal
  2. Un amorti et un maintien inégalés grâce à la semelle intermédiaire
  3. Une meilleure respirabilitédu pied

Eric Liedtke, membre du directoire du groupe adidas et responsable de la stratégie globale de la marque, commente :« La technologie Digital Light Synthesis  nous permet de nous affranchir d’un certain nombre de contraintes et nous fait entrer dans une nouvelle ère en termes de conception et de fabrication, au centre de laquelle se trouvent les données relatives aux athlètes et la souplesse des processus de fabrication. En nous engageant sur cette voie, nous nous donnons les moyens de laisser libre cours à notre créativité et de transformer non seulement ce que nous faisons, mais également la manière dont nous le faisons. »

A noter que pour la marque Adidas, l’impression 3D est un véritable enjeu business et industriel puisque « d’ici la fin de l’année, Adidas compte introduire sur le marché 100 000 paires de chaussures dotées de semelles en plastique produites à l’aide d’une nouvelle technologie d‘impression 3D créée par Carbon, une startup de la Silicon Valley. » (source : Forbes)

L’Alphaedge 4D sera disponible à compter du 1er juin au prix de 300€ en quantité très limitée dans les magasins suivants : Les Galeries Lafayette Haussmann, Shinzo et Sneakers N’Stuff.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*