Mathias Vicherat, Directeur Général Adjoint du Groupe SNCF : « On se devait d’être au rendez-vous de la Fête du sport »

A travers son dispositif Athlètes, SNCF s’engage à proposer un métier à ses athlètes en lien avec leur formation et leurs compétences. Le groupe SNCF aménage leur temps de travail pour leur permettre de concilier parcours sportif et carrière professionnelle. SNCF propose un accompagnement des athlètes avant, pendant et après leur CIP : aide à la définition d’un projet professionnel, bilan de compétences… Plus de 80% des athlètes en fin de carrière sportive font le choix de continuer leur parcours professionnel au sein du groupe.

Dans cet esprit de partenaire des athlètes de haut niveau, SNCF invite le public durant ce week-end du 21 et 22 septembre à rencontrer les sportifs du dispositif Athlètes SNCF lors de la Fête du sport à Ground Control près de la Gare de Lyon (Paris 12e). Sportsmarketing.fr a rencontré Mathias Vicherat, Directeur Général Adjoint du groupe SNCF pour évoquer ce partenariat avec la Fête du sport, le dispositif Athlètes SNCF et plus globalement la fibre sportive du groupe.

Bruno Cammalleri : Pourquoi le groupe SNCF a-t-il fait le choix d’être partenaire de la Fête du Sport dès sa première édition ?

Mathias Vicherat : SNCF est une entreprise très sportive. Nous avons organisé et nous avons été transporteur officiel de grands événements sportifs comme l’Euro 2016, la Coupe du Monde de rugby 2007, et on le sera pour la Coupe du Monde féminine en 2019. On sera sans doute partenaire du mondial de rugby en 2023 et des JO 2024. Nous sommes très sportifs dans l’organisation des événements et dans le fait d’être transporteur officiel. Ensuite, nous avons plus de 27 000 licenciés d’un club dans le groupe SNCF, donc les cheminots pratiquent beaucoup de sports. Nous sommes également l’entreprise qui a le plus grand nombre d’athlètes professionnels : nous avons récolté 27 médailles olympiques depuis 1982. Pour toutes ces raisons on se devait d’être au rendez-vous de la Fête du sport.

Bruno Cammalleri : Concernant le dispositif athlètes SNCF, comment fait-on pour parvenir à concilier vie professionnelle et sportive ?

Mathias Vicherat : Nous avons mis en place le dispositif Athlètes SNCF en 1982 en se disant que les athlètes ne devaient pas être dédiés à 100% à leur sport au risque d’avoir une phase de reconversion délicate. Dans notre programme, on a entre 50 et 80% dédié au sport, sauf les années de JO ou de grands championnats où, dans ce cas, on sera plus souple. Nous voulons que la bascule dans le milieu professionnel se fasse le mieux possible. Il faut donc que nos athlètes continuent de pratiquer une activité professionnelle tout en étant des sportifs de haut niveau. Nous tenons vraiment à cet accompagnement professionnel .

Bruno Cammalleri : Le dispositif athlètes SNCF est-il une réponse à la problématique de la reconversion professionnelle des sportifs et donc de l’après-carrière ? Et comment se traduit ce relai de performance en interne ?

Mathias Vicherat : En fait chez nous les sportifs ne se reconvertissent pas car ils ne cessent jamais d’être en activité ! Pour nous c’est très positif car à travers le sport qu’ils pratiquent, ils peuvent faire partager à leur collègues leur état d’esprit, y compris en matière de gestion de projets ou de gestion d’équipe. C’est donc doublement positif de les avoir en activité professionnelle et sportive en même temps. La présence de ces sportifs dans les équipes est un formidable outil de cohésion interne et une réelle opportunité managériale. Les athlètes interviennent régulièrement auprès des équipes SNCF  pour témoigner sur leur vie de sportifs, les défis qu’ils relèvent, leur soif de performance ou le stress qu’ils gèrent. Ils contribuent à la valorisation du sport en entreprise : une médaille remportée et c’est l’ensemble des collaborateurs qui porte la victoire, avec enthousiasme et fierté.

Bruno Cammalleri : Quid de la perspective de la Coupe du Monde Féminine 2019 qui se déroulera en France ?

Mathias Vicherat : Oui ce sera clairement un temps fort de notre année 2019. Nous avons déjà expérimenter notre capacité durant l’été 2018 avec la Coupe du Monde Féminine U-20 . Pour la Coupe du Monde 2019, nous avons signé un partenariat avant l’été avec le président de la FFF Noël Le Graët ainsi qu’avec la FIFA pour être transporteur officiel : c’est nous qui allons transporter les équipes et les supporters pendant toute cette Coupe du Monde, et on attend plus d’un million de supporters. C’est un enjeu fort pour notre groupe parce que nous sommes une entreprise très sportive et on essaie de promouvoir l’égalité femme-homme. Par conséquent, être sur cette Coupe du Monde Féminine c’est bien pour le sport et c’est bien pour promouvoir le sport féminin.

Mathias Vicherat accueillait Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, vendredi 21 septembre à Ground Control… et la visite s’est terminée avec un défi (forcément sportif !) au rameur :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*