Le foot est-il un art se demande Léa Salamé dans Stupéfiant !

Stupéfiant ! nous propose une expérience : l’intégralité d’un magazine culturel consacré au football. « Le football est-il un art ? » se demande Léa Salamé dans ce numéro de Stupéfiant ! . Un angle très original et une réflexion inspirée par certaines stars du foot qui feraient penser à des artistes, mais aussi dans un foot s’exposant au musée comme c’est le cas au MUCEM à Marseille, qui investit le théâtre, la danse ou la poésie. Le football c’est populaire, fiévreux, viril mais serait-ce aussi de l’art ? Si l’art serait « une mise en scène destinée à produire chez l’homme une émotion plus ou moins liée au plaisir esthétique », le football correspond-il à cette définition ? Stupéfiant ! s’interroge.

Dans le sujet « L’art des footballeurs », l’émission démarre sa réflexion via le prisme de l’actualité et le fameux transfert de Neymar de Barcelone vers le PSG à 220 millions d’euros. Neymar l’artiste qui crée, qui invente des gestes et des mouvements, vaut aujourd’hui plus cher qu’un Van Gogh. Avec lui sport et art jouent sur le même terrain, le brésilien serait un chorégraphe du ballon rond qui invente ses propres figures. L’attaquant du PSG appartient à cette catégorie de footballeurs artistes qui combinent une technique sans faille avec ce supplément d’âme si unique, à l’image de Maradona le soliste ultime, Zidane le maestro, ou encore Ronaldo la star planétaire qui raconte tout de l’époque actuelle. La journaliste Aurélia Perreau est partie à la rencontre de Jean-Pierre Papin en soulignant la performance des trois joueurs dans le monde à avoir associé leur nom à un geste spectaculaire : la Papinade de JPP,  Antonin Panenka et Rabah Mustapha Madjer. Un chef d’oeuvre lié « à de l’improvisation que l’on ne peut pas programmer au départ » selon Papin. Une signature apposée à un chef d’oeuvre, la marque des (très) grands.

Léa Salamé a rencontré Olivier Giroud à Clairefontaine pour évoquer son but avec Arsenal contre Crystal Palace le 1er janvier 2017. L’attaquant français a inscrit une volée en aile de pigeon sur un centre d’Alexis Sanchez.

La journaliste de France 2 reçoit ensuite au Stade de France Jean Max Colard, critique d’art et commissaire d’expositions consacrées au football. Jean Max Colard qui confirme que foot et art « c’est une longue histoire, avec plusieurs artistes qui se sont intéressés au foot ». Pour lui le film « Zidane un portrait du 21ème siècle » de Philippe Parreno et Douglas Gordon est « un très grand film, un renversement copernicien où l’on ne va pas suivre le match et son déroulé mais où l’on va juste mettre toutes les caméras sur un seul joueur est une manière de libérer notre regard formaté sur le football d’aujourd’hui ».

Mais l’art ne célèbre pas que le beau football. L’enquête approfondie de Julien Beau « La sculpture qui dérange Zidane » revient sur la sculpture de l’artiste Adel Abdessemed, l’une des stars de l’art contemporain, qui réalise en 2012 une sculpture du fameux coup de tête de Zinédine Zidane en finale de Coupe du Monde. Le champion du monde n’aurait pas apprécié et la statue est aujourd’hui maudite…

Loïc Prigent s’est quant à lui penché dans sa chronique « Brigade du Stup » sur la musique du foot et le chant des supporters. Au Stade, on chante « I will survive » de Gloria Gaynor, ou « We’re the champions » de Queen. Les supporters inventent des tubes ou les ressuscitent. Car le stade c’est son silence, son cri et ses chansons. Il y a bien une culture de la chanson du stade, à l’image du frissonnant « You will never walk alone » à Liverpool ou quand les stades sont soudés dans la mélodie la plus fédératrice possible.

Enfin Elise Le Bivic nous présente ces artistes que le football inspire, en rappelant « que le football n’a jamais cessé d’inspirer les grands maîtres, du Douanier Rousseau à Nikki de Saint Phalle, en passant par Picasso ». Laurent Perbos, plasticien, détourne des objets sportifs de leur fonction d’origine, avec par exemple le plus long ballon du monde de 2M45. L’artiste souhaite « changer la caractéristique d’un objet que tout monde connait pour changer sa perception. Comme le foot est universel, ça permet de capter le plus grand nombre ». Mohamed El Khatib, ancien espoir du foot devenu metteur en scène, remplit quant à lui la salle du théâtre national de la Colline avec une pièce sur le foot intitulée « Stadium ». L’idée de ce spectacle : « réunir football et théâtre, les mettre face à face, organiser une confrontation, un dialogue entre deux publics qui ont en fait, fondamentalement, beaucoup de choses qui les rapproche » explique Mohamed El Khatib.

Diffusion de Stupéfiant ! « L’art du foot » : lundi 30 octobre à 22h35 sur France 2, présenté par Léa Salamé (coproduction Bangumi / France Télévisions)

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Nostalgeek : Captain Tsubasa (1) | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*